Voyage à Riga

Publié le Riga

Du 11 au 14 juin 2019.

Riga, que ses habitants appellent toujours « la ville de Wagner », car, si les traces matérielles de sa vie, entre 1837 et 1839, ont été, en partie, effacées par les soubresauts de l’histoire contemporaine, son âme est bien présente. Séjour bref mais fructueux, même si Minna et lui, pendant deux ans, tireront le diable par la queue !

Nommé, à vingt-cinq ans, chef d’orchestre du Théâtre de Riga (seul opéra de la ville, à cette époque), il dirigea et mit en scène plus de vingt productions. Grâce à son expérience de la fosse et de la salle de ce théâtre innovant, il jettera les bases de sa réflexion menant, bien des années après, à la création de celui de Bayreuth. À Riga, il travailla également à Rienzi. Nous passerons devant les lieux jadis fréquentés par Wagner.

L’opéra de Riga

Quant au charme actuel de Riga, il tient au mélange des genres architecturaux. Visiter Riga, c’est à la fois arpenter les ruelles et les places pavées de la vieille ville, reflétant son histoire entre influences allemande, suédoise et russe, puis découvrir l’un des plus beaux quartiers Art Nouveau d’Europe. Riga ou l’éclectisme brillant ! Et, comme, en Lettonie, la nature n’est jamais loin, les plages de la Baltique sont toutes proches, et nous profiterons d’une vivifiante échappée à Jurmala, tandis que le « Versailles letton », le Château de Rundale, nous ouvrira ses grilles.

Et la musique dans tout cela ? Nous souhaitons associer ce voyage au festival d’opéra de Riga, qui se tient traditionnellement la première quinzaine de juin. Mais, attention, le programme est habituellement connu courant décembre ou début janvier. C’est donc à ce moment seulement que nous pourrons préciser les dates exactes de notre voyage.

Janine Fayolle