De l’amour-passion au nirvâna dans Tristan et Isolde, par Jean-Jacques Velly

Publié le - 20h00Hôtel Bedford

Œuvre majeure dans la production wagnérienne, Tristan et Isolde apparaît comme le grand ouvrage de la passion portée à son incandescence la plus absolue. En raison de son sujet, le thème fondamental de l’amour est placé, de manière omniprésente, au centre de la composition. Mais, de quel amour

Adorno, critique de la « fantasmagorie » wagnérienne, par Dorian Astor

Publié le - 15h15Hôtel Bedford

(>>> dès 14h00, pour ceux qui le souhaitent, présentation du voyage à Riga par Janine Fayolle)

Theodor W. Adorno (1903-1969) est l’un des principaux représentants de l’École de Francfort, un mouvement majeur de la philosophie au XXe siècle, qui a hérité de Kant et de Hegel, de Nietzsche et de Marx, de la psychanalyse et de la sociologie. Rationalisme

Judith Gautier, une wagnérienne paradoxale ?, par Cécile Leblanc

Publié le - 15h15Hôtel Bedford

Consciente très tôt du génie de Wagner et convaincue qu’une « minute rare, unique » passée près du maître doive « s’enchâsser dans [sa] mémoire », elle fut d’un dévouement absolu à la famille Wagner, menant les campagnes de presse, organisant des concerts, transcrivant