Les mises en scène à Bayreuth depuis 1950, par Guy Cherqui

Publié le - 20h00Hôtel Bedford

La question de la mise en scène à l’opéra prend souvent des allures de « bataille d’Hernani » entre les supposés « anciens » et les supposés « modernes » ; on fustige l’ère des metteurs en scène, la trahison des livrets qui piétinent les « intentions de l’auteur ». Le débat sur la mise en scène n’est pas neuf, il remonte à Wagner lui-

Influence et exploitation du wagnérisme chez Massenet, par Hervé Oléon

Publié le - 15h15Hôtel Bedford

Il ne fait nul doute que Jules Massenet, explorateur averti des esthétiques musicales – qu’il s’agisse de celles du passé ou de celles de son temps –, a considéré avec le plus grand intérêt l’œuvre colossale du Maître de Bayreuth. À une époque où les sensibilités

Colette à Wagneropolis, par Cécile Leblanc

Publié le - 15h15Hôtel Bedford

Colette, dont l’éducation musicale est déjà très solide, découvre le wagnérisme dans l’entourage d’Henry Gauthier-Villars après leur mariage. Il l’entraîne à Bayreuth dès 1896, et l’agrège à son « atelier » où les plus grands musiciens de l’époque, de Debussy à d’Indy,

Wagner à la Belle Époque : le regard de Willy, par Marie-Bernadette Fantin-Epstein

Publié le - 15h15Hôtel Bedford

Henry Gauthier-Villars, dit Willy, est l’homme à la mode du Tout-Paris de la Belle Époque. Mystificateur et cabotin en diable, il signe, sous le nom de « L’Ouvreuse du Cirque d’été », des articles de critique musicale où il joue à faire et défaire les célébrités du monde de la

La musique de Richard Wagner au cinéma, par Jean-François Pioud

Publié le - 20h00Hôtel Bedford

L’histoire qu’entretiennent Richard Wagner et le cinéma est à la source de quelques inspirations et controverses artistiques. Nombreux sont les cinéastes qui ont « glorifié » la musique de Richard Wagner (mais non sans ambiguïté aussi) comme un paradigme