Le chef d’orchestre selon Wagner, par Georges Liébert

Publié le - 20h00Hôtel Bedford

« Ni empereur ni roi, mais être là et diriger » aurait dit Wagner enfant, sans doute en voyant diriger Weber. Ce souhait, il le réalisa, en devenant, à bien des égards, le premier grand chef d’orchestre moderne. Et, de son expérience, d’abord dans les petits théâtres de province,