Heinrich Heine, source d’inspiration pour les livrets de Richard Wagner, par Alain Muzelle

Publié le - 15h15Hôtel Bedford

Il s’agit de présenter les deux textes du poète Heinrich Heine qui ont servi de source d’inspiration à Richard Wagner pour ses deux opéras Le Vaisseau fantôme et Tannhäuser. Le texte concernant Le Vaisseau fantôme est extrait d’un ouvrage en prose, Mémoires de Monsieur de Schnabelewopski, publié en 1833, et la légende de Tannhäuser fait l’objet d’un long poème de 1836. L’on peut ainsi montrer comment Wagner se sert des œuvres de Heine pour composer ses propres livrets, relever les différences dans le traitement des sujets, surtout en ce qui concerne Tannhäuser, et, par là, bien mettre en lumière la filiation romantique de Wagner par rapport à Heine, qui, dans les années 1830, a emprunté d’autres voies poétiques.

*     *     *

Professeur des universités à l’Université de Lorraine, Alain Muzelle est spécialiste de littérature allemande, et, tout spécialement, de la littérature romantique, à laquelle il a consacré deux ouvrages, une étude stylistique des nouvelles de Heinrich von Kleist et une analyse de la théorie du roman de Friedrich Schlegel à l’époque de sa revue l’Athenäum, ainsi que de nombreux articles, notamment sur E. T. A. Hoffmann.