La musique de Richard Wagner au cinéma, par Jean-François Pioud

Publié le - 20h00Hôtel Bedford

L’histoire qu’entretiennent Richard Wagner et le cinéma est à la source de quelques inspirations et controverses artistiques. Nombreux sont les cinéastes qui ont « glorifié » la musique de Richard Wagner (mais non sans ambiguïté aussi) comme un paradigme pour la réalisation, l’écriture musicale et l’accompagnement des films. Des différentes approches possibles : l’homme Wagner comme sujet de film, sa méthode de composition comme modèle, sa musique comme fonds de répertoire, le Wagner idéologue et mystérieux, on s’intéressera essentiellement, pour cette conférence, à l’usage « symphoniste » de ses compositions, particulièrement dans l’industrie du cinéma hollywoodien. Parmi plus de 250 titres référencés, la conférence s’attachera, par de très nombreux extraits, et avec une préférence pour des films oubliés et rares, à montrer comment la musique de Richard Wagner a pu constituer un discours sonore parallèle et/ou complémentaire aux images et se greffer (parfois de manière inattendue) dans le déroulement visuel du film.

*     *     *

Jean-François Pioud est diplômé de l’école de cinéma Louis-Lumière à Paris, et a exercé des responsabilités dans la production télévisuelle. Il a été conseiller pour l’exposition Montmartre, décor de cinéma (Musée de Montmartre, 2017), et a écrit un essai pour le catalogue : Montmartre, acteur de cinéma. Il est co-auteur, avec Jean-Max Méjean, de Montmartre mis en scènes (éd. Espaces & Signes, 2017), a publié une étude sur Baisers volés de François Truffaut (éd. Gremese, 2018) et a contribué à Tout sur Fellini (éd. Gremese, 2020). Membre du CNRW depuis 1986, il en a été secrétaire général de 2003 à 2012. Il est membre de l’Association Française de Recherche sur l’Histoire du Cinéma. Il a également collaboré à la revue Etudes, avec des textes sur des compositeurs.