Vincent d’Indy et Wagner, par Gilles Saint-Arroman

Publié le - 15h15Hôtel Bedford

Vincent d’Indy est l’un de ces jeunes compositeurs français de l’après 1870 pour qui la découverte de Wagner a été une révélation. Fidèle spectateur du festival de Bayreuth entre 1876 et 1889, il perçoit, dans son œuvre, un modèle pour la régénération du drame musical français qu’il appelle de ses vœux. Cette conférence porte, en particulier, sur les principaux traits d’influence wagnérienne dans ses œuvres lyriques : Le Chant de la cloche, Fervaal, L’Étranger et La Légende de Saint Christophe.

*     *     *

Gilles Saint-Arroman a été boursier du Cercle National Richard Wagner – Paris en 2009.